cycle capillaire
Shampoings, coiffures et cheveux

Les phases du cycle capillaire sur une période de 7 ans

Les cheveux, ces jolies tiges filiformes qui couvrent notre cuir chevelu, vivent leur propre vie, rythmée par un complexe cycle capillaire. Comprenez-vous ce qui se passe sous votre scalp ? Connaître le cycle de vie de vos cheveux peut vous aider à mieux comprendre et gérer des problèmes tels que la chute des cheveux ou une croissance capillaire lente. Dans cet article, nous allons explorer les différentes phases du cycle pilaire sur une période de 7 ans.

Phase Anagène : l’épanouissement du cheveu

La phase anagène est la première et la plus longue phase du cycle de vie du cheveu. Durant cette période, le follicule pileux produit activement de nouveaux cheveux. Les cheveux passent en général 2 à 7 ans dans cette phase, durant laquelle ils poussent d’environ 1 cm par mois. Elle représente la phase de croissance du cheveu. Pourquoi est-ce important de le savoir ? Parce que comprendre la phase anagène peut vous aider à comprendre pourquoi vos cheveux ne poussent pas aussi vite que vous le souhaiteriez, ou pourquoi certains cheveux tombent plus rapidement que d’autres.

Phase Catagène : le repos avant la chute

Après la phase anagène, le cheveu entre en phase catagène, une courte phase de transition qui dure généralement 2 à 3 semaines. Le cheveu cesse de pousser et le follicule pileux se rétracte. Le cheveu est alors coupé de son apport en nutriments et en sang. Cette phase de repos est cruciale pour la santé de vos cheveux. Elle permet au follicule de se « recharger » avant d’entrer dans la phase finale du cycle.

phases capillaire

Phase Télogène : la fin du voyage

La phase télogène est la dernière étape du cycle de vie capillaire. Lors de cette phase, qui dure environ 3 mois, le cheveu tombe. Ne vous alarmez pas, c’est tout à fait normal. En effet, à tout moment, environ 10% de nos cheveux sont en phase télogène. Ce n’est qu’après cette chute que le cycle recommence et un nouveau cheveu commence à pousser à partir du même follicule. Comprendre la phase télogène peut vous aider à mieux gérer la chute des cheveux, car c’est durant cette phase que la perte de cheveux est la plus visible.

La chute de cheveux et l’alopécie androgénétique

Au-delà du cycle capillaire naturel, certaines personnes peuvent rencontrer des problèmes de chute de cheveux ou d’alopécie androgénétique. Celle-ci se produit lorsque le cycle de vie du cheveu est perturbé, souvent à cause de facteurs génétiques ou hormonaux. En cas de chute de cheveux excessive ou de calvitie, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé qui pourra proposer des traitements adaptés, tels que la greffe de cheveux.

A lire aussi   Comment utiliser efficacement un shampoing pour cheveux ? 

Alors, que se passe-t-il après 7 ans de ce cycle capillaire ? En réalité, chaque cheveu vit son propre cycle, indépendamment des autres. Certains cheveux peuvent avoir une phase anagène plus courte ou plus longue que les autres. Il est donc normal de perdre des cheveux tous les jours et de voir de nouveaux cheveux pousser. Ce qui est important, c’est de comprendre que la perte de cheveux est un processus naturel et que nous pouvons prendre certaines mesures pour favoriser la santé capillaire.

Conclusion : Votre chevelu, un monde en constante évolution

Le cycle de vie de vos cheveux est un processus complexe, influencé par de nombreux facteurs. Il est normal de perdre des cheveux chaque jour, mais si vous remarquez une chute excessive ou des modifications de votre cycle capillaire, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé. La connaissance du cycle capillaire vous permet de mieux comprendre vos cheveux, de prendre soin d’eux de manière éclairée et de préserver leur beauté, quel que soit leur âge. Après tout, vos cheveux sont une partie importante de votre identité et méritent toute votre attention.